Quand souscrire une assurance vie ?

L'assurance vie

Souscrire une assurance vie est une pratique courante pour un français. En effet, que ce soit pour un profil actif ou non, cette dernière constitue une idée de placement intéressante. Si les compagnies d’assurances permettent d’y adhérer à tout âge, ce critère ne reste pas moins important pour profiter de certains avantages. Ainsi, quel est le bon moment pour y souscrire ? Zoom sur les avantages que l’on peut tirer à contracter une assurance vie en fonction de l’âge.

Souscrire à la naissance pour créer un capital

De plus en plus de parents souscrivent à leurs bébés à une assurance vie à la naissance ou durant l’enfance. Tout comme le livret A, cette dernière permet de constituer un premier fond pour un bambin. Les conditions de souscriptions sont d’ailleurs simples même si les obligations rattachées à l’assurance vie à la naissance sont nombreuses. On notera par exemple que les parents peuvent réaliser deux types de versements dont le ponctuel et le régulier. Le premier est plafonné à 500 euros par événement tandis que le second peut aller de 4600 euros à 9200 euros en fonction du souscripteur. Un tel investissement est surtout conseillé car au bout de 8 ans, le placement est exonéré d’impôt sur les revenus.

L’assurance à l’âge adulte

Plus l’assurance vie est contractée tôt, plus les avantages que l’on peut percevoir sont nombreux. Toutefois, il n’y a aucun mal à souscrire à l’âge adulte car les points positifs d’un tel placement restent très attractifs. Bien sûr, les bénéfices que l’on peut en tirer ne sont pas les mêmes pour un profil actif et une personne retraitée.

Une assurance vie à 30 ans

A l’âge de 30 ans, le profil actif pense avant tout à se construire un patrimoine ou à épargner en vue de réaliser un projet futur. Dans ce cas, l’assurance vie est un placement tout indiqué étant donné sa disponibilité et les taux qui sont souvent intéressants. Le jeune profil de moins de 30 ans peut utiliser ses premières épargnes pour son assurance vie ou au contraire réaliser des versements programmés d’une valeur de plus de 50 euros mensuellement. Par la suite, ce dernier pourra être utilisé pour la réalisation de ses projets ou gardé jusqu’à la succession s’il n’en a pas besoin.

70 ans et plus : les détails sur l’assurance vie

Il est recommandé de souscrire une assurance vie avant 70 ans afin de bénéficier d’avantages fiscal au niveau de la succession. Hormis son point fort sur la fiscalité, l’assurance vie à plus de 70 ans garde de l’attrait grâce à son taux et à sa disponibilité. Ceux qui souscrivent à un tel contrat au-delà de cet âge peuvent faire profiter de l’exonération fiscale à leurs héritiers concernant les gains effectués sur le placement. Toutefois, cette clause n’est pas valable pour les contractants de plus de 85 ans. Il est vrai qu’à cet âge, il se peut que la fiscalisation estime que les gains soient des donations indirectes et donc non soumises à l’exonération mentionnée plus tôt.