CAC 40 : les contrats à terme sont à nouveau en hausse !

CAC 40 en hausse

Les contrats à terme du CAC 40 sont actuellement en hausse et les indices boursiers européens les plus importants montrent que les marchés sont à nouveau ouverts. Explications.

Des marchés en hausse à nouveau

Les marchés boursiers reprennent enfin vie et cela même si la crise liée au Coronavirus n’est pas tout à fait éteinte. En effet, les cours CFD du CAC 40 présentent une hausse de plus de 1 % à 4990 points. Les futures du DAX 30 à Francfort sont elles aussi en pleine hausse comme le FTSE à Londres et l’EuroStoxx.

Un assouplissement des règles

De plus, les régulateurs bancaires américains viennent d’annoncer l’assouplissement de la règle Volcker. Cela permet d’offrir un rebond aux différents marchés financiers. En outre, cet assouplissement permettra à tout le secteur financier d’investir de façon plus large dans des fonds de capital-risque.

Pour rappel, la règle Volcker est une régulation financière lancée par le gouvernement d’Obama lors de la crise des subprimes. Cette mesure interdit aux établissements bancaires de spéculer pour leur propre compte et de bénéficier de fonds de capital investissement.

Des dividendes plafonnées

L’annonce de l’assouplissement de la règle Volcker a permis de soutenir les valeurs bancaires jusqu’au moment où elles ont été plombées par une autre nouvelle. Il s’agit cette fois d’une déclaration de la Fed qui a déclaré que les dividendes des grands établissements bancaires devaient être plafonnés et que les rachats d’actions devraient être bloqués jusqu’à la fin de l’année.

Ensuite, ces établissements ne pourront plus verser le montant de dividendes supérieur à celui versé précédemment. En outre, ce montant ne pourra pas être supérieur aux bénéfices des derniers trimestres.

Cette décision de la Fed survient après une série de tests effectués dans 34 établissements à partir d’un scénario de reprise en W. Et les résultats de ces simulations ont montré que les établissements bancaires pourraient perdre jusqu’à 700 milliards de dollars.

Une situation encore préoccupante

Pour finir, la situation sanitaire actuelle, liée à l’épidémie de Covid-19 aux États-Unis, reste très préoccupante. En effet, le président américain a confirmé que le pays ne pourrait pas encore être déconfiné car la population voit le nombre de contaminés augmenter rapidement. D’ailleurs, le gouverneur du Texas a déclaré que les premières phases de déconfinement prévues devaient être annulées. Autrement dit, les investisseurs doivent surveiller le marché de près avant de prendre leurs décisions.