Tout savoir sur l’assurance prêt pour les professionnels

Assurance de prêt pour les professionnels

L’Assurance de prêt professionnel est une assurance destinée aux entreprises permettant de protéger l’entreprise et de fait les héritiers du dirigeant. Comme les particuliers lors de la souscription d’un crédit immobilier, les entrepreneurs ont également accès à une assurance emprunteur sur les crédits souscrits par leur entreprise.

A qui profite cette assurance ?

Cette assurance concerne tous les professionnels quelques soient leur domaines et le projet à l’initiative du crédit (financement d’investissements immobiliers et matériels, achat d’un fonds de commerce…).

L’assurance de prêt professionnel bénéficie des mêmes conditions que l’assurance emprunteur des particuliers : décès et invalidité du dirigeant emprunteur ( plus d’infos sur le site le-particulier.fr)

Formules  proposées

Certains assureurs proposent des formules renforcées permettant une garantie en cas d’Incapacité Temporaire Totale de travail, Invalidité Permanente Partielle, Invalidité Professionnelle.

L’assurance de prêt professionnels permet de rassurer les investisseurs et créanciers sans mettre en péril le patrimoine personnel du dirigeant, ni celui de ses proches.

Assurance crédit professionnel : Les tarifs

Les tarifs sont ajustés en fonction du profil de l’assuré et du projet en cours.

Différents facteurs entrent en jeux :

  • La taille de l’entreprise,
  • Le chiffre d’affaire réalisé,
  • L’âge du ou des emprunteurs,
  • La profession exercée,
  • Fumeur ou non fumeur,
  • La durée du crédit.

Assurance prêt professionnel : la clause séquestre

La clause séquestre permet au dirigeant de désigner des héritiers comme bénéficiaires du capital décès. En cas de décès d’un dirigeant d’entreprise, la dette de l’organisme prêteur est annulée. Les droits de succession sont calculés sur la valeur totale de l’objet du prêt.

La clause séquestre permet de réduire le montant des droits de succession en positionnant la dette du bien emprunté au passif successoral et ainsi préserver le patrimoine personnel des héritiers. Ce capital décès sera utilisé en priorité au remboursement de la dette financière de l’entreprise.