Maryam Radjavi : une femme qui lutte contre l’intégrisme

Maryam Radjavi photo gros plan reporter

La lutte contre l’intégrisme n’est pas encore terminée et Maryam Radjavi, la dirigeante du Conseil National de la Résistance Iranienne (CNRI) n’a pas encore baissé les bras. En effet, de nombreuses personnalités internationales ont répondu à l’appel lors de la dernière conférence de solidarité organisée à Villepinte dans le nord de la capitale.

Les mollahs favorisent-ils l’intégrisme en Iran ?

Les femmes iraniennes ont continué de lutter contre l’intégrisme depuis trois décennies malgré l’acharnement de la justice des mollahs. Maryam Radjavi, la Présidente élue du CNRI ou Conseil National de la Résistance Iranienne est l’une des combattantes qui soutiennent les mouvements de protestation pour renverser la dictature religieuse en Iran, en Tunisie, en Égypte, en Yémen, en Libye, en Syrie, en Irak et en Ukraine. De plus, elle souhaite renverser le cours de l’histoire.

Maryam Radjavi lors de son discours devant l’Assemblée Internationale des femmes juges à Buenos Aires en Argentine a soutenu que l’Iran est l’un des pays où les femmes sont les plus opprimées. Le 30 juin 2018, plusieurs personnalités internationales se sont regroupées au siège du CNRI pour condamner la répression exercée par les mollahs et soutenir la résistance légitime pour la liberté du peuple iranien surtout les femmes. Plus de 2 500 parlementaires de pays de l’Europe ont déposé une déclaration écrite à Maryam Radjavi au cours de cette soirée. Elle a également reçu une déclaration d’élus de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et une autre signée par l’archevêque Rowan Williams ainsi que 75 évêques de Grande-Bretagne.

L’égalité des sexes est-elle la clé de la réussite ?

Maryam Radjavi est convaincue que l’égalité des sexes reste la meilleure arme pour lutter contre l’intégrisme, le fléau qui détruit la société iranienne depuis trois décennies. En tout cas, elle est à la tête d’une organisation réunissant des dizaines de milliers de femmes du monde entier. Grâce aux mouvements de protestation qu’elle a organisée, l’égalité des femmes et des hommes commence peu à peu  à s’installer en Iran et les femmes du Moyen-Orient sont de plus en plus nombreuses à occuper des postes de direction et de responsabilité. Après la dernière conférence de solidarité qui s’est déroulée en juin dernier, la Présidente du CNRI affirme que la fin du régime iranien et de la dictature religieuse qui règne dans le pays est proche. Maryam Radjavi affirme qu’il est possible de renverser le régime des mollahs et d’instaurer la paix, l’égalité d’âme et la liberté au Moyen-Orient grâce à une politique de fermeté et à une volonté de fer. On peut donc dire que la clé de la réussite est entre les mains du peuple iranien.  Par ailleurs, l’ouvrage intitulé « Les Femmes contre l’Intégrisme » soutient le mouvement d’opposition iranienne dirigé par Maryam Radjavi. Elle ajoute que le monde entier entend les cris des femmes du Moyen-Orient victimes des attaques violentes du régime de Téhéran, contrairement à ce que disent les mollahs.