Brexit : faut-il un passeport pour se rendre au Royaume-Uni ?

Brexit sortie du Royaume Uni de l'Europe depuis le 01/02/2020

Depuis le 1er février 2020, le Royaume-Uni ne fait plus partie de l’Union Européenne. On peut donc se demander dans quelles conditions les européens et les Français peuvent séjourner au Royaume-Uni. Faut-il un passeport en cours de validité, ou un visa ?

Un accord entre Londres et Bruxelles

En 2020, malgré le Brexit, les voyageurs pourront se rendre au Royaume-Uni sans passeport. En effet, un accord entre Londres et Bruxelles a été effectué et les touristes européens auront la possibilité de se rendre de l’autre côté de la Manche, sans visa et sans passeport. Ils devront seulement se munir de leur carte d’identité valide durant cette transition. Une fois cette période de changement passée, des nouvelles règles doivent être établies par le Royaume-Uni et l’Union Européenne.

Une demande de passeport qui a doublé en Irlande

Renouveler son passeport en ligne a été une priorité pour les habitants du Royaume-Uni, notamment pour les Irlandais. On constate que les demandes de passeports ont doublé. Les Britanniques, inquiets à cause du Brexit, ont décidé, avant la date butoir, de demander une double nationalité, dans un des pays membres de l’Union Européenne. Ce phénomène s’explique par le désir des Britanniques de conserver les avantages qu’offrent l’UE.

En France, on estime de 150 000 Britanniques ont déposé une demande de naturalisation, suite au référendum de juin 2016 qui a été favorable au Brexit. Effectivement, ces derniers craignaient de ne pas pouvoir rester en France.

2020 : une période de transition

Bien que les conditions d’entrée au Royaume-Uni ne changent pas en 2020 pour les européens, elles vont être amenées à évoluer, à l’issue de cette période de transition, soit le 31 décembre 2020. L’accord signé entre Londres et Bruxelles, ayant pour but de limiter l’impact du Brexit sur les populations, vise aussi à garantir une transition la plus fluide possible. La libre circulation ainsi que les échanges commerciaux, sont au centre des préoccupations du Royaume-Uni et de l’Union Européenne. En fonction des résultats, cette période de transition pourrait être prolongée, par une décision prise avant le 1er juillet 2020.

Quelles conséquences sur le tourisme ?

En plus de cela, nous pouvons nous demander si le Brexit aura un impact sur le tourisme, dans un sens ou dans un autre. Selon Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage, la séparation entre le Royaume-Uni et l’UE ne devrait pas avoir d’effet négatif sur les flux touristiques, mais le cours du livre pourrait, lui, avoir un impact, s’il venait à se dégrader à nouveau.

À lire aussi : Comment obtenir un visa pour partir au Canada